Navigation

009 – Passerelle de la Joux Verte








Description

Construit en 1695, l'un des premiers barrages-voûtes d'Europe coupait la vallée sur le cours supérieur de l'Eau-Froide, créant un lac artificiel qui permettait de libérer de grandes masses d'eau sur les grumes en aval, afin de les propulser 900 m plus bas où elles servaient à l'exploitation du sel. Utilisé jusqu'en 1896, il s'est effondré lors d'une crue en 1945. En 1981, ses vestiges ont été déclarés d'intérêt national et restaurés.
Pour l'aménagement d'un sentier didactique, Brauen Wälchli Architectes y a dessiné une passerelle suspendue d'où la vue plonge sur l'écluse et la vallée. Ses culées s'ancrent dans le même éperon rocheux contre lequel s'arc-boutait autrefois le barrage. Les câbles porteurs proviennent de la récupération d'une infrastructure de téléphérique. La structure secondaire, facilement remplaçable, est en mélèze coupé, débité et assemblé sur place. Exploitation des matériaux et savoir-faire locaux ainsi que mise en valeur de l'histoire du pays se combinent aux principes de développement durable et à l'élégance discrète d'une fine structure ajourée.

Fiche technique

Passerelle de la Joux Verte
Corbeyrier (Vaud)
Maître de l'ouvrage
Groupement forestier des Agittes, Roche
Architecte
Brauen Wälchli Architectes, Lausanne.
Ingénieur
DIC sa ingénieurs, Ingénieur civil, Aigle
Procédure
Mandat direct
Programme
Ouvrages d'art
Réalisation
0